les mots que j'aime

je ferai un tapis des mots que j’aime
pour que frissonnants tes pieds nus foulent
un grand désordre mué en poème
chavirant ton âme comme la houle

j’accrocherai les mots que j’aime aux arbres 
pour qu’en marchant tu en fasses des fleurs
réunies en bouquets de rose et marbre
veines gorgées de couleurs et d’odeurs

les mots que j’aime partiront au ciel
pour qu’en suivant leur vol tu les transformes
en nuages crémeux comme le miel
cerfs-volants dansant sur de libres formes

je ferai un voilier des mots que j’aime
je prendrai ta main avec eux en mer
et le soir nous goûterons nos poèmes
le soleil roux souriant sur nos vers

sais-tu les mots que j’aime seront là
quand je partirai vers le grand secret
créant une passerelle avec toi
où nous marcherons ensemble à jamais

Texte de Luc Fayard, illustré par Reading, de Julius LeBlanc Stewart et Les Chants de Maldoror, de Salvador Dali : voir les diffémises en scène dans Galerie Amavero, dans Poésie de l'Art et dans instagram @lucfayard.poete
Conseil: une fois sur les poèmes, passez d'un texte à l'autre avec les flèches du clavier